Le secret de l’attention, c’est qu’on n’est pas attentif, mais qu’on est attentif à quelque chose. C’est donc à chacun de nous de choisir à quoi nous décidons d’être attentifs.
Donc :
1 – choisir à quoi être attentive/attentif.

Et puis ?
L’attention est comme une respiration entre extérieur et intérieur. Nous allons contacter ce qui est à l’extérieur, grâce aux cinq sens, et nous allons l’intérioriser. Comment ?
En général grâce à au moins une des trois alternances de base, à savoir alterner :
– entre quelque chose de vu mentalement et quelque chose de parlé ou d’entendu mentalement ;
– entre quelque chose de connu et ce à quoi nous sommes attentifs ;
– entre un appui corporel (ressenti, petits ou grands mouvement du corps) et un support de pensée (visuel, auditif, verbal).

Donc en résumé, pour être attentif :
1 – choisir à quoi être attentive/attentif.
2 – intérioriser ce à quoi nous avons décidé d’être attentive/attentif.
et (bonus pour avoir lu jusqu’ici)
3 – renoncer à croire que cela va se passer tout seul… C’est nous le patron ! Le cerveau attend nos instructions.

• En entretien, en stage, en formation :
l’exploration de l’attention se fait avec trois activités.
Attention, les sept niveaux de compréhension (l’échelle de compréhension) ont un rôle essentiel dans l’attention ! En 2016, peu le savent ou l’enseignent… Mais vous, oui !

• Sur internet, le secret de l’attention se cache dans cette vidéo.

• Pour travailler l’attention :
– utiliser le protocole de séparation dans l’espace, ou à défaut, le protocole de séparation dans le temps.
Ces protocoles sont enseignés dans les deux premières heures d’entretien, en début de stage ou en début de formation. Ils sont simples et efficaces. Ils ne marchent que si on s’en sert…

© Frédéric Rava, 27/09/2016 – Tous droits réservés, reproduction interdite.

Le secret de l’attention