Foire
aux questions sur les stages jeunes d’été

• Est-ce ouvert à tous les jeunes, quelle que soit leur aptitude scolaire ?
« Oui, pour cette année, à partir de  ceux qui entrent en 5ème. Il ne s’agit pas de développer ses connaissances dans une matière mais plutôt, d’apprendre comment se servir de son cerveau pour ensuite mieux développer ses connaissances de retour en classe. Or, tous les enfants ont un cerveau et tous savent penser. À nous de les aider à mieux structurer leur pensée. »

• Trois jours en groupe et deux entretiens individuels, est-ce suffisant pour avoir un résultat ?
« Cinq temps, trois avec des jeunes de son âge, deux en individuel, oui, c’est suffisant pour qu’une personne puisse découvrir comment utiliser ses propres ressources, ce qu’elle a en elle.
Ensuite, il est essentiel que les jeunes mettent en pratique ce qu’ils ont vécu lors du stage. En général, cela ne pose pas de problème, au contraire. Nos stagiaires sont impatients de mettre en pratique leurs découvertes. Ils font souvent une excellente rentrée. Ensuite, il est toujours possible d’approfondir des notions. Nous avons prévu un entretien à cet effet. »

• Peut-on être hébergé sur place ?
« Oui. C’est une des raisons qui nous ont conduit à choisir le Campus Atlantica qui dispose de chambres avec possibilité de dîner sur le site. Il y a des chambres simples ou doubles, et parfois des triples sur demande. Les repas sont autour de 10 € et parfois moins. Je vous invite à vous rendre sur leur site ou à vous mettre en rapport avec eux. »

• Les jeunes craignent-ils que le stage ressemble à
l’école ?

« C’est leur principale crainte. Voilà pourquoi tout est organisé pour faire différemment. Les jeunes sont considérés comme des stagiaires au sein de petits groupes.
Ils se sentent accueillis et compris. Certains, pour la première fois de leur vie, ont l’impression qu’on comprend vraiment leurs difficultés et surtout, qu’on leur propose des solutions.
À la fin du stage, ils n’ont souvent qu’un envie : continuer le stage. C’est grisant de découvrir que l’on a un immense potentiel qui était souvent peu utilisé. Voilà pourquoi, les stagiaires sont impatients de mettre en pratique leurs capacités dévoilées. Ce n’est pas pour eux trois jours d’école en plus. »

• Pourquoi effectuer des séances de travail corporel ?
« Pour apprendre, nous devons mettre en mouvement soit notre pensée, soit notre corps (ou encore mieux, les deux). Et les deux sont complémentaires.
Voilà pourquoi nous proposons des séquences d’exploration et de découvertes de la pensée en mouvement (le matin) et des séquences sur le corps en mouvement (l’après-midi).
« En proposant les deux, nous permettons une résonance. Un jeune découvrant une procédure efficace le matin peut l’appliquer l’après-midi pour accomplir un geste physique ; celui découvrant les secrets de la mise en mouvement du corps l’après-midi peut les réinvestir dans les séquences générales.
« Le travail corporel que nous proposons modifie ainsi le schéma corporel, la représentation (souvent inconsciente) que l’on a de son corps. »

• Y a-t-il des tarifs pour les familles ?
« Non seulement, les familles bénéficient d’un tarif dégressif mais aussi n’importe quel groupe constitué (cousins, amis…). »

• Pourquoi avoir choisi le Campus Atlantica ?
« Parce c’est un lieu magnifique. Il est situé à Artigues-près-Bordeaux.
Artigues signifie champ en friche en latin. Ici, un parc de plusieurs hectares entoure des bâtiments. On y vit au milieu de la verdure. Le bruit le plus important, ce sont les chants des oiseaux. Ensuite, ceux qui le désirent peuvent dormir sur place. C’est pratique pour ceux qui viennent de loin. »

• Mais pourquoi certains réussissent et pas d’autres
?

« Ceux qui réussissent utilisent spontanément la bonne stratégie, c’est à dire une stratégie qui leur est adaptée et qui fonctionne bien dans la discipline étudiée.
Ceux qui réussissent moins bien doivent découvrir la stratégie
qui leur convient le mieux. Elle est en eux mais ils doivent la trouver puis l’appliquer. »

FAQ – Stages jeunes d’été