Mieux vaut les reproches des grammairiens que l’incompréhension du peuple.
saint Augustin [1] , La Cité de Dieu

Certains trouvent cette récente catégorie (ou classe) de déterminant trop fourre-tout ou imprécise à leur goût : on y trouve pêle-mêle articles et adjectifs (non qualificatifs).

Certes, comme le précise le Bescherelle [2] , « déterminant est un terme nouveau »pour s’empresser de préciser qu’il « est utilisé actuellement dans toutes les grammaires. »

Et comme le précise Maryz Courberand [3] : «nous n’avons pas donc le choix : il va falloir apprendre le mot « déterminant »

Devons-nous regretter le passé grammatical ?…

Qui se souvient et regrette la distinction médiévale, reprise par la Grammaire de Port-Royal (1660), entre les noms substantifs (nos noms) et les noms adjectifs (nos adjectifs qualificatifs) ? [4]

Mais qu’y a-t-il donc derrière ce déterminant ?…

L’article et tous les adjectifs qui ne sont pas adjectifs qualificatifs.

Voici un tableau :

déterminant article défini le, la, les
défini élidé l’
défini contracté au, aux, du, des
indéfini un, une, des
partitif du, de l’, de la, des
démonstratifs ce, cet, cette, ces
possessifs mon, ton, son ; ma, ta, sa ; notre, votre, leur ;

mes, tes, ses ; nos, vos, leurs

adjectif interrogatifs et exclamatifs quel, quelle, quels, quelles
numéraux cardinaux un, deux, trois, quatre…
numéraux ordinaux premier, deuxième…
indéfinis aucun, autre, certain, chaque, différents, divers, maint, même, nul, plusieurs, quelque, quelconque, tel, tout, pas un, n’importe quel

Cette catégorie a tout de même sa raison d’être.
Elle regroupe des mots se plaçant, à de rares exceptions près, toujours à la gauche du nom (donc avant), et se comportant de la même façon.
Ils permettent tous de « présenter un personnage, un animal ou un objet d’une façon particulière » [5] .
France Pagès [6], reprenant les travaux de Georges Galichet [7], le dénomme présentateur du nom.

J’ai adopté un graphisme issu de cette approche pour les 9 catégories grammaticales en ajoutant une touche plus personnelle pour l’interjection (voir la BD).

Le nom, lui, est au centre d’un nœud papillon.

déterminant

La lecture se faisant de gauche à droite, nous qui venons du monde extérieur rencontrons d’abord le déterminant. Il relie le nom au monde. L’adjectif qualificatif quant à lui relie l’objet à lui-même.

Cette présentation de la grammaire réserve bien des surprises à ceux qui veulent bien se donner la peine de l’explorer.

[1] Augustin de Thagaste, évêque d’Hippone, plus connu comme saint Augustin, citation extraite de La Cité de Dieu.

[2] Bescherelle, La Grammaire pour tous, Hatier, 1984, § 203, p.126.

[3] Maryz Courberand, Voulez-vous valser grammaires ?  Les contretemps des manuels, Mots Et Cie, 2002, p.35.

[4] op. cit. p.21

[5] Bescherelle Junior, Grammaire, Orthographe, Vocabulaire, Hatier, 1992, p.63 ; nous avons mis les caractères gras.

[6] Dans son séminaire Grammaire naïve.

[7] Georges Galichet & Gaston Mondouaud, Grammaire française expliquée et enseignement méthodique de l’orthographe, Éditions Charles Lavauzelle & Cie, 1965 ; Georges Galichet, Méthodologie grammaticale. Étude psychologique des structures, Presses Universitaire de France, 1953.

Le déterminant, le présentateur du nom