Nous avons déjà parlé du schéma heuristique (Intelligence n°6 et n°8), terme relié au grec EYPHKA, eurêka, « j’ai trouvé ».

  • De quoi avez-vous besoin ?
    Le mieux est de disposer de feuilles blanches (on se donne le droit à plusieurs essais !) et d’un crayon (au moins).
    Beaucoup l’ignorent, mais le crayon mène une vie de couple avec la gomme, outil pédagogique par exemple.
    La gomme nous rappelle sans cesse notre droit à l’erreur !
    Prenez donc un crayon ET une gomme.

Lorsque vous aurez avancé votre schéma, vous pourrez y mettre de la couleur, alors prévoyez aussi des feutres, ou des crayons de couleur.

Pour le format de la feuille, choisissez du A4 (21 x 29,7) ou du A3.
Pour faire votre schéma sur du A3 sans en avoir sous la main, prenez deux feuilles A4 et joignez-les par un bout de scotch derrière.

Pour l’orientation de la feuille, choisissez le format « à l’italienne », plus connu sous le nom de format « paysage » depuis la diffusion des ordinateurs. Pour ceux qui n’y entendent goutte, cela veut dire que vous avez placé votre feuille dans le sens horizontal (si vous l’avez placé dans le sens vertical, c’est le format « à la française » ou format « portrait »).
Le format paysage satisfait le besoin de combler l’espace des spatiaux et le besoin de déroulement conforme au verbe des temporels. (pour les personnes désireuses de savoir le sens de spatial et temporel, reportez à l’ensemble des numéros, il y a des indices dès le n°1 d’Intelligence).

Maintenant doté de votre feuille (ou mieux vos feuilles), vos feutres, gomme et crayon, passons à la suite.

  • Qu’allez-vous mettre sur cette feuille ?
    On pense souvent à des mots, mais il y a aussi des chiffres, des symboles, des abréviations, des dessins…
    Votre feuille accueillera les caractères que vous y disposerez.
    Enfin, tout ce que vous pouvez faire avec un crayon et que vous pouvez comprendre ! (c’est-à-dire qui a un sens pour vous).

Jouez sur la proportion : par exemple pour illustrer « les mains », augmentez la taille des mains de votre bonhomme.

Jouez sur la forme : par exemple il y a les lettres manuscrites, les lettres bâtons, etc.

Jouez sur la taille. Tous vos caractères ne sont pas obligés être de la même taille ! C’est VOTRE schéma, il est là pour vous aider. Vous pouvez par exemple faire les titres ou les choses importantes avec une taille plus grande que les détails écrits (ou dessinés) en caractères plus petits !
Vous pouvez même varier la taille (ou la forme) des lettres dans un même mot, par exemple : grandir.

Bien sûr jouer sur la différence entre MAJUSCULES et minuscules.

  • Comment mettre ce que vous voulez sur cette feuille ?
    Le schéma heuristique est comme une fleur : il s’ouvre depuis un centre et il s’épanouit.
    Placez donc le sujet au centre. Partez du centre tout doucement, toujours en vous en éloignant comme les branches d’un arbre qui ne reviennent jamais vers le tronc.

    Votre feuille reste devant vous, vous ne la tournez pas : vous écrivez donc le plus droit possible.
    Comme ça quand vous regardez ce schéma, vous pourrez lire tout d’un coup sans avoir à tourner la feuille.
    Ce n’est pas parce que heuristique est un mot inhabituel que vous devez avoir le torticolis !

Pour avoir une idée encore plus rapide, inscrivez un mot par ligne seulement

  • Comment faire de ce schéma VOTRE schéma ?
    Utilisez des couleurs, trois au minimum, comme rouge, vert, bleu, les couleurs captées par les cellules de vos yeux.

    Utilisez la perspective. Elle donne plus d’information en un minimum de temps. Un des avantages du schéma heuristique est précisément d’avoir un maximum d’informations disponible en même temps.

    Pour sautez de branche en branche dans votre schéma, utilisez des flèches.

    Quand vous avez fini votre schéma, vous pouvez entourez vos branches pour en faire comme les nervures d’une feuille. (courez voir une feuille J !)

    Et… la meilleure façon de réaliser VOTRE schéma, c’est de se poser des questions !

F.C. Rava-Reny

La page suivante reprend ces informations sous forme de tableau et de schéma heuristique.

 

TECHNIQUE DU SCHÉMA HEURISTIQUE

Panorama ou carte mentales : comment faire

MATÉRIEL
• Feuille blanche, format A4 ou A3, format « paysage ».
• Crayon, gomme, feutres…
CARACTÈRES
• Mots, codes, chiffres, abréviations, symboles, dessins…
• Jouer sur la proportion, la forme, la taille.
• Utiliser majuscules et minuscules.
SAVOIR-FAIRE
• Placer le sujet au centre (mot ou dessin).
• Occuper la partie centrale sans s’en éloigner trop vite.
• Travailler en « centrifuge » (= ne jamais revenir sur le centre).
• Écrire le plus droit possible (ne pas tourner la feuille).
• Placer un seul mot par ligne (chercher les mots-clés).
PERSONNALISER
• Utiliser des couleurs (minimum 3), la perspective (3D)…
• Utiliser des flèches entre les branches, des lignes entourant les branches.
• Se poser des questions.

schéma1

© Frédéric Rava-Reny

Introduction à la technique du schéma heuristique (2)