Sikander est élève en 3ème. A la lecture de l’article sur les 3 cerveaux, il nous a envoyé un texte qui reprend une histoire connue (dont nous n’avons pas réussi à retrouver l’origine). En voici un résumé.

 

Un vieux paysan avait un fils unique. Un jour, leur jument s’enfuit.

Les voisins viennent voir le vieil homme pour faire semblant de le plaindre : « Quelle malchance que votre jument se soit enfui… »

« Chance ou malchance, qui peut le dire ?… », répond le vieil homme en souriant.

 

Le lendemain, la jument revient avec un cheval sauvage.

Les voisins viennent voir le vieil homme et cachant leur envie lui disent : « Quelle chance vous avez, votre jument est revenu avec un étalon… »

« Chance ou malchance, qui peut le dire ?… », répond le vieil homme en souriant.

 

Le surlendemain, le fils unique approche de l’étalon, qui rue et lui brise le bras.

Les voisins, cachant leur satisfaction de voir un incident s’abattre sur la famille du vieil homme, lui disent : »Quelle malchance ! Votre fils infirme à vie, a à peine 20 ans… »

« Chance ou malchance, qui peut le dire ?… », répond le vieil homme en souriant.

 

Le jour suivant, les sergents recruteurs de l’armée débarque dans le village : c’est la guerre, tous les hommes valides sont réquisitionnés pour aller se battre.

Les voisins, envieux, disent alors au père : « Quelle chance que votre fils soit infirme, il ne mourra pas à la guerre !… »

‘Chance ou malchance, qui peut le dire ?… », répond le vieil homme en souriant.

 

L’histoire peut continuer…

Alors, avez-vous trouvé un lien avec les trois cerveaux ?…

Eh bien, en discutant avec Sikander, voilà où est le lien pour lui : «le système limbique classe les choses comme « agréable » ou « désagréable ». Quand j’ai lu cette histoire, j’ai pensé à la même chose. Dans l’histoire du vieil homme, ce qui arrive peut apparaître comme une chance ou une malchance, comme agréable ou désagréable pour reprendre les termes du limbique. Mais au niveau du néocortex, les choses sont neutres. Finalement, les choses sont-elles vraiment « agréables » ou « désagréables » ?…»

Épatant, non ?..

Courrier des lecteurs n°3